Accueil > Le Comité Régional > Les conférences régionales > Conférence régionale des Unions Locales des 2 et 3 mars 2016 > Conférence Régionale des Unions Locales des 2 et 3 mars 2016 : Quelle doit (...)

Conférence Régionale des Unions Locales des 2 et 3 mars 2016 : Quelle doit être la place du projet revendicatif dans la vie de l’UL ? Et comment l’articuler avec les autres structures de la CGT ?

mardi 19 avril 2016
Par Karine Guichard

Construire un projet revendicatif est souvent difficile car on est principalement sur la défensive.

Est-ce qu’il en faut un ou pas ? Il faut peut-être faire la différence entre les territoires où existe un projet d’aménagement (ex Salaise) et des territoires qui sont sur un recul d’activité.

Le projet pilier de l’activité de l’ul

Pourtant le projet revendicatif est prépondérant, cela permet les revendications interprofessionnelles. Ce projet doit s’articuler avec le projet revendicatif confédéral (ex : 32h, Nouveau Statut du Travail Salarié, coût du capital ???). Cette démarche permet de confédéraliser l’activité des syndicats, pour donner envie de participer.

Un des objectif est également de faire monter le rapport de force et la syndicalisation : réaffirmation du combat contre l’extrême droite et le sexisme, créer les conditions du rassemblement de l’ensemble des salariés.


Le projet revendicatif doit être un élément de base de l’activité. Cela peut être aussi un projet revendicatif partagé.

Avec qui construire ce projet ?

Le projet revendicatif est construit avec tous les syndicats, il peut également se construire avec des structures qui sont autour de l’union locale : l’union départementale, d’autres unions locales, les professions. Il permet donc de refaire du lien.

Il peut également être construit avec les populations, autour d’enjeux de territoires, des besoins locaux, des exemples autour des services publics, de la rénovation d’un quartier ou de la réforme des collectivités locales ont été évoqués.

Comment construire ce projet

Pour ce faire, il faut que l’ul fasse l’animation et identifie les camarades ressources. Selon le projet suivi, l’implication des certaines branches est importantes, ex les territoriaux pour les questions de réforme des collectivités, ou les délégués syndicaux sur les questions de l’industrie.

L’identification des acteurs est également primordiale.

L’ul permet la mise en contact entre les salariés, les syndiqués, ex la rénovation d’un quartier. Le projet revendicatif peut ensuite se décliner en nouveaux projets.